bd1
Soutien au Monkeybiz Welness Clinic - Cape Town-
Dessine L'Espoir a soutenu la clinique à la fois au niveau de l’aide à la nourriture et sur les dépenses communautaires engendrées sur une période de 14 mois. 2004-2005
Publié le : 2007-08-15 - Dernière mise à jour le 2017-11-19
Langues disponibles pour cette page :
MONKEYBIZ

Barbara Jackson et Shirley Fintz, célèbres céramistes, ainsi que Mataphelo Ngaka passionnées toutes trois depuis toujours par la collection et la préservation d’objets d’Afrique du Sud fondèrent MONKEYBIZ en janvier 2000.
Mataphelo a tout d’abord réuni quelques femmes de la communauté de Macassar à Khayelitsha afin de commencer à produire des poupées, en leur fournissant les perles et du fil. Une réponse positive fut immédiatement reçue de la part des magasins locaux ainsi que de la part des touristes. Ainsi, d’autres femmes originaires d’autres Townships tels que Samora Machel et Mandela Park purent à leur tour créer des poupées.
Environ 360 femmes fabriquent actuellement ces objets et 200 sont sur la liste d’attente de MONKEYBIZ.




REVENU ET FIERTE

Les femmes sont rencontrées deux fois par mois dans un bureau, et sont ainsi payées pour leur travail. Les femmes fabriquent également des sacs, des tableaux en perles, des animaux, des housses de coussins et des sculptures.
Chaque pièce réalisée est faite en un seul exemplaire, constitue une véritable œuvre d’art et est signée de la main de chaque artiste. Le projet a également permis de donner une immense fierté, une confiance et de technicité à des personnes qui avaient jusqu’alors été marginalisés et négligés.
Monkeybiz s’auto-gère totalement. Les familles peuvent être conservées en l’état puisque la famille entière peut être impliquée personnellement en créant des travaux de perles à la maison, et on commence même là voir des hommes s’ intéresser à ces tâches traditionnellement perçues comme féminines.


POSITIVELY HIV

Monkeybiz a publié un livre dont le titre est "Positively HIV" et qui fut lancé en Novembre 2003, complété par un CD nommé "Les déclarations" (« Statements ») et qui inclus les voix de nos artistes de perles chez CD Wherehouse à Cape Town. Ce livre de 68 pages book est magnifiquement illustré d’images de travaux de perles de Monkeybiz et cible les adolescents et jeunes adultes de 15 à 24 ans. Il a tout d’abord été publié en anglais et en Xhosa, et des traductions dans d’autres langues d’Afrique du Sud comme le Sotho, Zulu, et l’Afrikaans seraient tout à fait utiles. Une version pour les pays francophones d’Afrique pourrait également être envisagée.

Le but de « Positively HIV » est de former les jeunes d’une manière ludique et en évitant d’éventuels affrontements, et de montrer les opportunités tant d’un point de vue créatif qu’au niveau de l’emploi qui sont liées à la création avec des perles, et des compétences liées à cet art. Tous les bénéfices de la vente de ce livre sont cédés pour permettre à la clinique d’assurer ses frais de fonctionnement.

WELLNESS CLINIC

Monkeybiz a ouvert une Clinique du "Bien Etre" ( Wellness Clinic) et a formé un groupe de soutien contre le sida dans ses locaux de Cape Town en 2003 afin d’offrir des conseils, une thérapie basée sur le yoga et des activités génératrices de revenus pour l’ensemble du réseau Monkeybiz infecté par le VIH/SIDA. Cette entité à la fois atypique et vivante rassemble chaque semaine 45 femmes.
Un conseiller nommé "life Line counsellor" (Life Line est l’organisation de formation gouvernementale contre le VIH/SIDA) vient hebdomadairement à la clinique, accompagné d’un médecin et d’autres volontaires.
Les activités générant des revenus sont rassemblées pour ces femmes , afin que les visites à la clinique soient liées aux activités manuelles qu’elles réalisent ensemble , et ainsi permettent de génèrer un revenu.
Des médecines douces et parallèles sont développées à la clinique, afin que le délai avant le commencement de prise de thérapies antirétrovirales soit prolongé et que leur niveau de T4 soit aussi haut que possible (leçons de Yoga, et traitements homéopathiques).


Tous les bénéfices de la vente de ce livre vont au profit Monkeybiz Wellness Clinic

L'EXPERIENCE D'UN "COUNSELLOR"

Interview d'Eunice Bidle, Counsellor à la clinique

CONNEXION ET ASSIDUITE
"Payer pour les trajets de bus est essentiel pour l’efficacité du groupe de soutien"

« La meilleure preuve de succès du groupe de support à la clinique est l’assiduité aux réunions. L’assiduité est excellente, et nous avons en moyenne 45 femmes qui viennent chaque semaine. Parfois, ce n’est pas si simple pour elles, car elles n’ont pas les moyens financiers de venir en ville. Monkeybiz rembourse le transport (aller et retour) mais l’argent n’est donné qu’à la condition qu’elles se présentent à la clinique, et elles sont parfois contraintes d’emprunter cet argent pour être capable de s’y rendre ».


BULDING CONFIDENCE WITH THE PATIENTS
"Les femmes ont besoin de confiance pour faire face à leur situation"

"En tant que co-ordinatrice de groupe, je m’assieds avec les femmes au milieu du groupe, ou face à chacune d’elle de façon plus individuelle.
Certaines femmes ont d’autres problèmes personnels à gérer en plus de leur statut de séropositives. Certaines n’ont pas d’endroit pour pouvoir se loger à cause de leur situation et sont sans emploi. Je les écoute, et elles ont maintenant quelqu’un d’attentif, et envers qui elles ont confiance. C’est pour elles un véritable soulagement, et ainsi pouvoir être le miroir de leurs sentiments me permet de gagner leur confiance".


REVELATION DU STATUS ET PAUVRETE
"Révéler sa séropositivité signifie souvent la fin d’une relation et de la stabilité"

"Il n’est pas facile pour les patientes de dire "Je suis séropositive", et de le révéler à leur famille. En fait, ces personnes sont très pauvres, luttant pour trouver de la nourriture pour manger, un endroit pour dormir, et souvent un travail.
Dire à son conjoint qui peut être celui qui ramène également le pain à la maison, que vous êtes séropositive peut souvent signifier la fin de la relation, sans plus rien pour se nourrir ou d’endroit pour se loger."


ACTIVITES GENERATRICES DE REVENUS
"Avoir un travail à accomplir pendant les réunions signifie du pain sur la table"

Les gens qui vivent avec le HIV/SIDA ont besoin d’aide, quelque chose à faire pour gagner leur vie et avoir de la nourriture à leur table .
Quand nous les invitons au groupe de soutien nous devons penser à ce qu’ils vont faire et ce que nous allons nous leur donner comme travail pour qu’ils puissent manger. Si nous voulons qu’ils cousent, et qu’ils arrivent à vendre quelque chose, nous allons nous trouver des machines à coudre, du matériel, nous pouvons réaliser une partie du travail de perles mais je ressens bien que ce n’est pas là la solution et qu’il faut essayer d’autres activités…
Trouver ces activités est absolument essentiel pour maintenir une présence élevée aux réunions."


LA NOURRITURE EST ESSENTIELLE. MAIS ELLE MANQUE.
"On leur dit de ne surtout pas prendre de médicaments sans nourriture, mais beaucoup ne peuvent se permettre d’acheter cette nourriture"

"Pour le moment 8 femmes sont sous antirétroviraux.Les médecins à la clinique leur ont expliqué comment fonctionnent les médicaments et elles connaissent les contre-indications qu’elles risquent . Le problème principal est qu’on leur répète de ne pas prendre de médicaments sans nourriture.
Elles ont reçu des instructions sur la nourriture qu’elles doivent manger, mais ne peuvent se la procurer puisqu’elles n’ont même pas assez de nourriture pour nourrir leurs propres familles. La clinique fournit le pain, le café, les fruits, la polenta et de l’argent pour le transport tous les vendredi.Mais on s’aperçoit que parfois les femmes ne mangent pas leur pain, et le rapportent à la maison pour leurs enfants. En fait, leurs familles attendent quelque chose en retour: la mère ne travaille pas, sort pour la journée au groupe de soutien, et se doit de rapporter quelque chose"

"La nutrition est un élément essentiel de tout programme de prévention, de soin, d’aide et de traitement. Les déficits nutritionnels rendent les gens touchés par le HIV SIDA plus susceptibles d’être malades, d’augmenter leur infection et cela fait progresser le virus. »

« La situation des mères qui gardent la nourriture pour leur famille me perturbe profondément et j’aimerais proposer que nous puissions organiser des colis de nourriture pour les femmes au moins une fois par mois. La priorité reste bien évidemment de pouvoir les employer afin qu’elles puissent faire des produits qui génèrent des revenus. Elles sont très consentantes dans le fait de fabriquer quelque chose qui leur permettra de gagner un peu pour leur famille.
Mais certaines d’entre elles sont dans des positions instables et fragiles, ont perdu leur conjoint, leur emploi, à cause de leur statut social, certaines ont trouvé un emploi mais sont toujours malades et ne le disent pas à leur employeur, car elles sont effrayées à l’idée qu’elles puissent perdre leur emploi.








BUDGET

Budget pour 2004
1 160 Euros pour novembre & décembre.

Budget pour 2005: 7056 Euros

3360 Euros pour les 6 premiers mois
3696 Euros pour les 6 mois restant (cela prend en compte une augmentation de 10% des patients)


Lien utiles:

www.monkeybiz.co.za

Sur le même sujet:

Soutien Nutritionnel Soutien aux patients de l'hôpital de Piggs Peak-Swaziland
Dessine l'Espoir apporte un soutien aux patients séropositifs de l'hôpital de Piggs Peak, une petite ville du Swaziland.

Soutien nutritionnel Soutien nutritionnel et scolaire aux enfants défavorisés de la région de Ladysmith
Les enfants en situation de vulnérabilité, dans la région de Ladysmith, reçoivent depuis 2011, un soutien nutritionnel et un accompagnement social dans le centre "Halfway House" construit par Dessine l'Espoir.

Programmes de soutien Les activités génératrices de revenus
Comment s'organisent les activités génératrices de revenus ? Quels sont les bénéfices de telles activités ?

Soutien aux enfants défavorisés Halfway House pour les enfants défavorisés de la région de Ladysmith
Construites en milieu rural, les "Halfway Houses", littéralement « Maisons de mi-chemin », sont destinées à accueillir et encadrer les enfants solarisés de milieux particulièrement défavorisés.

Agriculture & Nutrition Nutrition et agriculture durable
Dessine l'Espoir développe des projets de formation à des techniques d'agriculture durable pour promouvoir une meilleur nutrition, en particulier pour les personnes séropositives

Agriculture & Nutrition Jardins pédagogiques
Dessine l'Espoir développe des jardins pédagogiques dans les écoles et les hôpitaux en Afrique australe.

Transjardins - Jardins pédagogiques et nutrition
Dessine l'Espoir créée un blog pour favoriser les échanges d'expériences et les échanges humains entre ses différentes initiatives de jardins pédagogiques.

Blog L'actualité des projets de terrain
L'actualité des projets de terrain de l'association